Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 21:30

Les frères Guérif ont il y a peu été l'objet d'un débat plutôt agité entre plusieurs de mes collègues, et j'ai voulu me faire mon idée. J'ai donc lu Quand la banlieue dort.

quand la banlieue dort

Résumé : Matthieu s'ennuie dans le pavillon de banlieue où il vit avec ses parents. La nuit, quand tout le monde dort, il enfile son blouson à capuche et entre par effraction chez les autres, juste pour le plaisir (Résumé Electre). Mais une nuit, alors qu'il "visite" la maison d'un riche avocat, la situation va se compliquer...

 

Ce que j'en ai pensé : un très bon polar pour ados. La confrontation entre l'avocat et l'adolescent est assez fascinante et les frères Guérif maintiennent efficacement le suspens jusqu'au bout. La banlieue pavillonaire où vit le héros devient le cadre angoissant idéal pour cet affrontement. Et la chute est très réussie.

Les personnages de ce livre sont tous intéressants, aucun n'est présenté de manière manichéenne. Matthieu, le héros, n'a rien du jeune homme bien sous tous rapports : 

"Ca fait longtemps que mon père n'a rien trouvé sur mon compte, à son grand desespoir. Il en a déduit, un peu déçu sans doute mais certainement soulagé, que je suis sage comme une image. Ce en quoi il se goure complètement". 

C'est un voyeur qui s'amuse à jouer avec les secrets des gens, découvert lors de ses "visites" nocturnes. Il est intelligent, mais cette intelligence n'est pas toujours utilisée à bon escient. Il n'a pas de scrupules à mettre en difficulté son meilleur ami. 

L'avocat qu'il affronte est sans scrupules. Mais c'est aussi un père attentif, un homme cultivé et intelligent.

 

J'ai surtout apprécié la description de l'adolescence de ce livre. Matthieu est le narrateur, et il parle vraiment comme un ado. Pour une fois, on ne sent pas l'écrivain adulte derrière le jeune personnage.

Il est à cet âge où l'on est sévère avec les adultes. Où l'on prend conscience qu'ils ne sont pas les personnes parfaites qu'on idéalisait pendant l'enfance. Et où on n'accepte pas les compromis que font les adultes. 

"C'est ça qui est paradoxal avec quelqu'un comme mon père : il n'est pas très heureux, son métier n'est pas très intéressant, il ne gagne pas super bien sa vie, ses perspectives ne sont pas passionnantes, il sent vaguement une sorte de révolte en lui qui, après deux bières, lui fait dire à son fils que les règles sociales ne sont que des arnaques au service des puissants... mais, en même temps, il restera toujours bien conformiste et conservateur, il ne prendra jamais aucun risque, il n'est jamais parti et ne partira jamais à l'aventure, et il sera toujours le premier à s'insurger contre le fait que la jeunesse ne marche plus droit. (...) Bizarrement, des mecs comme ça, il y en a plein. Surtout au Pré-Fleuri, il n'y a que ça. Et je ne serai jamais l'un d'entre eux. Dès que j'ai le bac, je me trace d'ici". 

Mathieu est aussi le parfait exemple du mélange chez l'ado entre idéalisme et révolte d'un côté, conformisme et flemme de l'autre.

Ce court roman (1h30 de lecture) plein de suspens plaira aux ados à partir de 13 ans.

On a reçu hier à la bibliothèque Pour toi j'ai volé, le dernier roman des frères Guérif. Je m'y plonge dès que j'ai un peu de temps (c'est-à-dire pas tout de suite, j'ai le dernier Lehane à finir et plusieurs romans à lire pour le boulot). Quelqu'un l'a déjà lu ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans Lila bouquine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche