Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:00

Certains préparent la chambre de bébé des semaines voire des mois avant la naissance. C'est pas vraiment notre cas. 

Nous, on continue de l'aménager petit à petit. Et il y a encore du boulot. Il nous manque par exemple des boites de rangement, et comme vous le voyez sur la photo, les appliques sont très moches (et avec des taches de peinture). 

Il y a quelques semaines (ça fait presqu'un mois qu'une moitié d'article traine dans mes brouillons), je suis tombée sur des stickers mongolfières et j'ai un peu décoré l'espace table à langer. 

P1050640

Leur côté rétro permet, je trouve, de ne pas trop jurer avec l'armoire ancienne (et très imposante) sur laquelle elles sont collées (et la vendeuse m'a juré qu'on pourrait les décoller sans faire de trace). 

P1050641 bis

P1050642

Le magicien les adore, il fait des contorsions sur sa table à langer pour pouvoir les regarder.

 

 


Ces montgolfières viennent de chez Mimilou. Quand je suis tombée sur  la boutique en ligne de cette marque, j'ai eu envie de tout acheter. 

J'ai un faible pour les stickers. J'adore en particulier la frise "cirque" :

frise-cirque-mimilou.jpg

 

les pingouins (je pense que si les murs de la chambre avaient été blancs, j'aurais craqué ) :

pingouins-mimilou.jpg

 

les stickers phosphorescents sont top aussi : 

stickers-phosphorescents-copie-1.jpg

 

J'aurais adoré cette frise oiseaux au dessus de notre lit, mais mon homme trouve que "ça fait trop fille" : 

frise-oiseaux-mimilou.jpg

 

Les stickers sont assez chers (39 euros pour les montgolfières), mais ils occupent quand même pas mal d'espace. 

 

On trouve aussi plein d'autres articles : papeterie, doudous, transferts textiles, boules japonaises, coussins... J'aime bien ce doudou nuage : 

doudou-nuage.jpg

 

Vous aussi ça vous plait ?

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 12:00

Le magicien est un grand bonhomme ! On a du passer à la taille 6 mois avant même ses trois mois ! 

Il y a peu, j'ai ressorti ses vêtements de naissance pour les donner à ma belle-soeur, pour le futur cousin ou la future cousine du magicien. Je me suis revue avant la naissance, faisant toutes les courses avec mon gros ventre, et  toute fière de vous montrer mes achats. Puis avec mon tout petit bébé de quelques jours dans les bras. Avec un bébé de trois mois 1/2, j'arrive déjà à être nostalgique. Qu'est-ce que ça sera dans quelques années !

 Alors je ne résiste pas à faire une petite revue de ses vêtements en 6 mois.

 

P1050558

Pyjamas DPAM et Petit Bateau (cadeaux de naissance)

 

P1050557

2 pyjamas Petit Bateau et un cadeau de naissance.

Le pyjama de gauche est mon préféré ! Il faut dire qu'il est parfait pour un petit magicien !


P1050555

Tenues Petit Bateau. Parce qu'il lui faut au moins une salopette !

 

P1050621

La salopette (jacadi) est un cadeau de naissance d'une copine. Qui n'avait pas pensé que quand le magicien mettrait du 6 mois, on ne serait plus en été ! Mais finalement, j'ai testé avec un body manches longues et des collants et je trouve que ça rend bien, ça donne un petit air rétro à la tenue. Mon chéri aime moins...

 

P1050740

Mon craquage du moment... Aux Galeries Lafayette, ils faisaient -40% chez Kenzo Kids ! J'ai donc craqué sur la tenue de droite, et ma meilleure amie m'a offert le tee shirt de gauche. Le jean vient de chez Gap, collection Baby Girl. 

P1050742

Petit détail du dos du tee shirt. J'adore les roulottes!

 

P1050725

Et enfin le magicien et moi, tout assortis ! Hauts Petit bateau (offerts par ma meilleure amie) et jean Gap pour tous les deux !


Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 12:00

Pendant ma grossesse, alors que je cherchais des idées de déco, une amie m'a envoyé cette photo, en me disant "je sais que ça va te plaire" : 

parc-blisscocotte.jpg

Et elle ne s'est pas trompée. Alors je suis allée voir ici, sur le sublime blog de Blisscocotte. J'ai vu encore d'autres photos, comme celle-là :

parc-2-blisscocotte-copie-1.jpg

Et là, le cri du coeur : JE VEUX LE MÊME !

Et après ça, je me suis rappelée que je ne voulais pas de parc pour le magicien. 

Pas grave, on allait peindre comme ça le lit à barreau ! 

2 jours plus tard, on était au BHV pour acheter la peinture, Monsieur ayant accepté de céder à mon caprice (n'osant pas dire non à une femme enceinte bourrée d'hormone et ultra-sensible). 

Une fois au BHV, il a quand même fallu se rendre à l'évidence : avec la peinture homologuée pour les jouets et (presque) sans COV que nous voulions, il n'y avait pas de couleurs aussi vives. Et puis acheter 10 pots de peinture différents, ça faisait un peu cher le caprice de femme enceinte lit de bébé. 

On a donc choisi du blanc, deux bleus différents, et du jaune (pour aller avec les murs bleus de la chambre du magicien). 

Le futur papa a alors poncé et peint (en mode superprotecteur, il ne voulait pas que j'approche de la peinture fraiche, j'avoue j'ai accepté sans trop de résistance).

 

Et voilà le résultat !

 P1050715

P1050719

 

Et dans sa situation actuelle ^^:

P1050124.JPG 

 

Ca ne ressemble pas trop au modèle initial, finalement, mais j'aime beaucoup !

 

Parmi les autres coups de coeur sur ce site, le tapis d'éveil fait maison : 

tapis-d-eveil-blisscocotte.jpg

Franchement, il est pas sublime ? Là, malheureusement, ça dépasse franchement nos compétences.

(Des photos des détails ici, ça vaut le détour !)

 

Et vous, des coups de coeur pour la déco de la chambre du bébé ? Vous aussi vous êtes en admiration devant Blisscocotte ? 

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 12:00

Dans son article " petits cailloux maternels", Flo parle de deux grandes phrases qui ne veulent rien dire : "ce n’est que du bonheur” et “ça passe trop vite”. Pour moi, il y en a une autre : "Je pense que c'est à la mère de s'adapter à son bébé" ou "les besoin du bébé doivent passer avant les notres". 

Pour moi, l'important est de trouver un équilibre qui convienne aux besoins de chacun, et surtout aux limites de chacun. Parce qu'à mes yeux, faire toujours passer les besoins du bébé avant les siens, et oublier ses propres limites, c'est le meilleur moyen de craquer, de finir par péter un cable et finalement de ne plus être capable d'apporter à bébé ce dont il a besoin.


Les premiers temps après la reprise du travail de mon chéri, ça a été difficile pour moi. Me retrouver seule à la maison toute la journée avec le magicien, ça a été de grands moments de bonheur, mais aussi des moments de crise. Un après-midi, j'ai décidé de faire de la paperasse. Le magicien était de mauvaise humeur, il a pleurniché toute l'après-midi. Mais je voulais continuer à avancer. Alors j'ai fini par m'énerver et presque lui hurler dessus. Et je me suis alors vue comme une folle en train de crier sur un bébé de deux mois dans son transat. Quand son père est enfin rentré, j'étais en larmes. Je lui ai posé dans les bras et je suis sortie faire le tour du paté de maison plusieurs fois. Et j'ai décidé de changer de façon de fonctionner.


Dans mes rapports avec le magicien, d'abord. Se demander "quelle est ma limite à moi ? De quoi j'ai besoin ?", et accepter ses propres limites, c'est finalement, à mes yeux, être une meilleure mère puisque ça permet d'être plus disponible à d'autres moments. Ca permet à un bébé d'avoir une mère plus souriante, et je suis persuadée que ça peut parfois éviter aussi des conséquences plus graves. 

Si je sais que tous ses besoins primaires du magicien sont satisfaits, je cherche bien sur à ce qu'il soit le mieux possible, mais je m'interroge aussi sur mes besoins.

Parfois, bébé est sur le point de s'endormir pour une sieste. Mais moi, j'ai besoin d'être dehors, de ne pas rester enfermée toute la journée. Alors je fais passer mon besoin avant le sien. En me disant que s'il a besoin de dormir, au pire, il dormira dans l'écharpe. Son sommeil sera peut être un peu moins bon, mais au moins le soir il aura une mère détendue et de bonne humeur.

Parfois, bébé aurait besoin de mes bras. Mais moi je n'en peux plus. Alors c'est tétine, et sur son tapis d'éveil. Pas forcément l'idéal pour lui sur le coup, mais je sais que quand 1/2 heure plus tard je le prendrai dans mes bras, ça sera pour un vrai moment de calin et d'échange, ça lui apportera plus que si je le prenais dans mes bras un peu saoulée.

 

Dans mon rapport aux taches ménagères. Je n'ai pas encore repris le travail, et je me mettais la pression avec le cliché qu'une maman à la maison devait devenir une femme au foyer modèle à la Bree Van de Kamp. Mais je suis à peu près le contraire et les tâches domestiques me gonflent prodigieusement. D'ailleurs chez nous c'est Paul qui cuisine, moi ça m'ennuie. J'ai donc pris conscience que ça ne servait à rien que je me force. Je fais le minimum. Et si ce n'est pas fait immédiatement, ce n'est pas grave. Je préfère profiter de la sieste du magicien pour me détendre 30 minutes que pour faire la vaisselle. Et c'est plus simple pour moi de le faire quand Paul est là pour s'occuper du bébé, je suis alors beaucoup plus détendue. Alors oui, souvent, il y a de la vaisselle sale qui traine dans l'évier, et ça dure parfois quelques jours. Parfois, le tas de linge sale s'élève à une hauteur conséquente. Mais moi, je me sens beaucoup mieux. Et c'est ça qui compte.

 

Dans mon rapport avec l'ensemble de mes activités. Et je crois que c'est ça qui a été le plus difficile à comprendre et à accepter pour moi. Avec le magicien, c'est impossible de passer du temps sur quelque chose. Cela fait très longtemps que je n'ai pas regard un film d'une traite. Lu plus de 10 pages de suite. Mangé un repas chaud et d'une traite, sans me lever et en même temps que mon chéri. Bu un thé avec une copine en discutant sans m'interrompre pour donner un biberon, faire un calin, secouer un hochet, changer une couche... Bien sur, je le savais avant la naissance. Mais il y a un monde entre la théorie et la pratique. Et c'est compliqué pour moi de ne pas être agacée par le magicien dans ces moments là. Et hors de question pour moi de sacrifier ces activités. Mais je les ai adaptées. Je choisi des livres qui demandent moins de concentration, j'ai remplacé les films par des séries débiles. Et surtout, je me garde des moments où je laisse le magicien a son papa et où je prends du temps pour moi et rien que pour moi. Je vais au théâtre, à la bibliothèque ou au café. Et après ça, je suis la plus heureuse des mamans quand je retrouve le magicien. 

 

Depuis, il y a encore des moments difficiles. Mais ça va bien mieux !

 

Tout ça peut apparaître comme des banalités ou des lieux communs. Mais pourtant, ça m'a pris du temps pour en prendre conscience et pour accepter tout ça. Et pour vous, ça a été évident ou il vous a fallu du temps ? Quels ajustements ont été nécessaires pour que ça se passe bien avec bébé ? 

 


Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 17:00

Avant la naissance du magicien, je me disais "si jamais il boit du lait en poudre, ça sera du lait bio dans des biberons en verre". Résultat, il boit du lait Modilac pas bio (fourni par la maternité, et comme il lui convenait bien, pas question de changer) et des biberons en plastique (achetés en urgence à la pharmacie, puisque les tétines qu'on n'avait achetées au cas où ne correspondaient pas aux biberons en verre qu'on avait).

 

Avant la naissance du magicien, je me disais "à 1 mois 1/2,  on mettra le magicien dans sa chambre". Résultat, à trois mois, son lit est toujours à côté du notre.

 

Mais surtout, avant la naissance du magicien, je m'étais promis qu'il n'aurait pas de produits dérivés de dessins animés, surtout avant même de pouvoir les regarder.

 Et puis on nous a donné un mobile "Winnie l'Ourson". Le truc qui s'allume, qui tourne, qui fait de la musique ou des bruits d'oiseau style "CD de relaxation Nature et découverte". Bref, tout ce dont je ne voulais pas.

P1050633

On a hésité à lui installer, mais on a décidé de tester, parce que le magicien adore les mobiles. Et là, révélation. Le magicien ADORE ! Il bat des pieds, fait des concert de areuh et des grands sourires. Et finalement, c'est ça qui compte, non ?

 

 

 

Bon, et sinon plein d'autres articles en préparation, mais qui me prennent du temps. Soit parce que j'ai besoin de faire quelques recherches et de les approfondir. Soit parce qu'ils sont perso et que je me demande comment dire les choses, et surtout si certaines choses doivent être dites dans cet espace public. 

Et puis le magicien, du haut de ses trois mois, est de plus en plus éveillé et souriant, mais aussi de plus en plus exigeant avec ses parents. Avoir 15 minutes de suite où il nous laisse être vraiment disponible pour autre chose, c'est rare. (d'où le fait d'avoir accepté assez facilement le mobile Winnie, finalement !). 

En ce moment, c'est ma vie de maman qui prend toute la place et dont j'ai envie de parler. Et d'albums pour enfants (oui, mon travail commence à me manquer). Désolée pour celles (et ceux?) qui attendent autre chose de ce blog. Mais j'ai décidé de ne pas me mettre de pression et d'attendre que l'envie de parler d'autre chose revienne... 

Repost 0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 17:00

Certaines, quand elles décident d'avoir un enfant, sont entourrées d'amis parents qui pourront partager leurs expériences. D'amies enceintes qui vivent des choses similaires. De futures parents qui s'intéressent aux bébés, à leur développement, à l'éducation. D'annonces de grossesses, de naissance, de faire-part.

Ce n'est pas mon cas. Parmi nos proches, seul un ami de Paul est papa, mais il habite loin, nous le voyons rarement. Et les autres ne sont pas près de devenir parents. Parmi nos amis, beaucoup sont encore célibataires. Certains ont fait de longues études et sont encore étudiants ou viennent de commencer à travailler. Plusieurs sont homosexuels et soit n'envisagent absolument pas de devenir parents, soit l'envisagent dans un futur plutôt lointain, à l'issue d'un parcours compliqué. 

Mon amie d'enfance a été la plus touchée par ma grossesse. Elle m'a appelé deux fois plus souvent qu'avant. Parfois en me disant "je viens de tomber sur un épisode des maternelles, j'ai vu un berceau de cododo, j'ai trouvé ça trop bien !". Quand elle a posé la main sur mon ventre et senti le magicien bouger pour la première fois, elle a eu les larmes aux yeux. Quand elle a appris que j'avais accouché, elle était à Marseille. Elle a pris le premier train qu'elle a trouvé, et dès le lendemain elle était là (et avec un plateau de sushis!). C'est aussi elle qui était là le jour où je suis sortie de la maternité. Elle est devenue la marraine de mon fils. Ce bébé m'a aussi permis de me réconcilier avec ma meilleure amie (ce que nos mariages respectifs n'avaient pas réussi à faire). Son attachement à mon bébé me touche.

En dehors de ces deux amies, il y a eu des personnes intéressées et heureuses mais ne sachant pas vraiment ce qu'est un bébé ou ce que je pouvais vivre. Par exemple une amie qui, le week end où elle est venue nous voir, a beaucoup regardé le magicien mais n'a jamais osé le prendre dans ses bras. Des personnes contentes de nous voir heureux mais pas spécialement intéressées par le bébé. Comme le meilleur ami de Paul, qui est toujours content de venir passer un week end avec nous, et qui fait plus ou moins comme si le magicien n'était pas là. Des personnes inquiètes à l'idée que cette naissance nous change trop. Un ami qui nous reprend avec humour quand il trouve qu'on l'on devient des parents trop niais. Mon meilleur ami qui a même coupé les ponts pendant plusieurs mois pendant ma grossesse, de crainte que je ne devienne "comme tous ces jeunes parents obnubilés par leur enfant et qui sont incapables de parler d'autre chose". 

Quant à ma famille, ils ont été ravis pour moi. Mais il leur a fallu un petit temps d'adaptation. Parce que le magicien est le premier de sa génération. Donc qu'il conduit à un changement dans les relations familiales. Il fait de mes parents des grands parents. Il a fallu du temps à ma mère pour se faire à l'idée de devenir mamie avant 50 ans. La première réaction de mon père a été un "j'ai réussi à être à la fois un vieux papa (son petit dernier a 2 ans 1/2) et un jeune grand-père !" étonné. Ma grand-mère est très heureuse, mais m'a avoué qu'elle n'avait "pas trop dit dans le village qu'elle était arrière-grand-mère, ça fait vieille!". 

 

Moi, il m'a fallu du temps pour reconnaitre que cet enfant allait vraiment changer les choses, et ma relation aux autres. Parce que devenir mère allait me changer moi, sur certaines choses en tout cas. Et tout simplement au niveau matériel, puisqu'il serait là et qu'il faudrait s'organiser en conséquence. Qu'il fallait accepter que même quelqu'un qui m'aime puisse ne pas être intéressé par ma grossesse, puis par le magicien. Ce qui n'a pas été facile. Qu'il allait falloir trouver un nouvel équilibre, alors que je venais juste de réussir à trouver à peu près celui entre vie de couple/vie professionnelle/vie sociale. 

D'un côté, ça fait du bien. Quand je vois mes amis, je décroche, je parle d'autre chose. Et j'ai profondément besoin de ces coupures. Je continue à m'intéresser à ce qui m'intéressait avant (bouquins, expos...). Je trouve ça plus stimulant intellectuellement que si j'étais d'avantage centrée sur ma vie de famille. Le magicien est suffisamment cool pour qu'on ait l'illusion de passer une soirée comme avant même quand il est là, de profiter de nos amis. 

D'un autre côté, j'ai besoin de parler de mon bébé. Malgré tout ce que je m'étais promis, je peux avoir de long débat sur la tétine, passer du temps à parler de coliques. J'ai aussi besoin de partager mon expérience, de parler à d'autres mères, de voir quelles questions elles se posent. Besoin de gens qui me comprennent aussi, qui savent qu'être en congé maternité, c'est super, qu'on aime notre enfant plus que tout, mais que des fois on en a marre et qu'on a l'impression qu'on va exploser. Ca fait du bien de sentir qu'on n'est pas seule.


Pour ça, j'ai trouvé deux solutions.

Les accueils parents/enfants de la PMI où on va régulièrement. Un espace pour s'installer confortablement avec les bébés : canapés, tapis, coussins, jouets. Des personnes compétentes, ouvertes et adorables pour animer ce moment (une puericultrice, une psychologue, une sage-femme). Des conseils et des petits trucs pour mieux s'occuper de bébé. D'autres parents présents, avec leurs bébés, ce qui permet un échange intéressant. On voit des enfants un peu plus grands, mais aussi des tout-petits (et on se rend compte qu'avec un bébé de 2 mois 1/2 on peut déjà être nostalgique). On se rend compte qu'on partage les mêmes joies mais aussi les mêmes galères. Et ça fait du bien ! (en plus, le magicien adore ! un tapis et des jouets nouveaux, plein de choses à regarder, d'autres bébés...).

Internet et les blogs. M'autoriser à parler un peu de ma grossesse et de ma vie de maman sur ce blog qui n'était pas prévu pour ça au départ m'a fait beaucoup de bien. Mais j'apprécie surtout de lire d'autres blogs. Les blogueuses que j'ai découvertes en préparant mon mariage ont pour certaines orienté leurs textes et leurs réflexions sur la parentalité. C'est le cas du petit poison avec le blog d'Apostille, mais aussi des pérégrination de Mia, autour du mariage puis de la parentalité. A force, j'ai l'impression de lire des copines, de les connaître sans les avoir jamais rencontrées. Alors quand j'apprends qu'elles sont enceintes, je suis ravie pour elle, mais aussi pour moi, parce que je vais pouvoir continuer à partager avec elles. Mais j'ai aussi découvert beaucoup d'autres sites que je visite très régulièrement, en particulier le blog des vendredis intellos. Je m'invite dans la chambre et même dans la baignoire de certaines. Je découvre Floh a une petite fille qui n'a que quelques jours d'écart avec le magicien. J'essaye de savoir comment vivre mariés quand on est con et pleurnichard, et qu'en plus un petit bébé s'invite dans nos vies. Merci les filles, vous me faites du bien !

Repost 0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 12:00

Après  nos deux coups de coeur, l'écharpe de portage et le couffin, reprenons  la liste que j'avais faite avant la naissance dans l'ordre. Pas de vérité générale bien sûr, mais des petits commentaires de détail sur ce qui marche (ou pas) chez nous.


Pour dormir : 

Petit détail technique auquel je n'avais pas pensé : nous avons un lit où nous pouvons régler la hauteur du matelas. Il faut donc penser à choisir les tour de lit en conséquence de la hauteur choisie et ne pas se dire bêtement "de toute façon c'est standard". Du coup pour le moment nous n'en avons qu'un qu'on peut utiliser vu la hauteur du matelas, mais c'est suffisant pour le moment. 

Pour les turbulettes, bien les choisir en fonction de la saison (on en a une très belle qu'on n'a pas pu utiliser de l'été : trop chaude !).

 

Pour la toilette : 

On a pris la baignoire ergonomy de babymoov avec des pieds. Pas trop chère, pratique, avec un bouchon de vidange au fond, et vraiment c'est appréciable d'avoir une baignoire à la bonne hauteur. Chéri y a ajouté un crochet qui nous permet de l'accrocher au mur, gros gain de place dans une mini salle de bain :

P1050513.JPG

Seul gros défaut : le tuyau de vidange qui s'adapte très mal à la baignoire, ce qui fait qu'il faut le tenir tout le temps que la baignoire se vide.

Les capes de bain, c'est finalement vraiment plus pratique que des serviettes de toilette lambda. Ca tombe bien, on en a eu plusieurs en cadeau de naissance ! Par contre on utilise des petites serviettes de toilette sur la table à langer, et là il faut en prévoir beaucoup, surtout si comme chez nous bébé a tendance à faire pipi ou caca dès qu'on lui enlève sa couche ! (ça nous est arrivé d'en utiliser 4 dans la journée !)

Pour les produits, on utilise la mousse lavante pediatril d'Avène pour le laver, parce que c'est ce qu'on utilisait à la maternité, donc on a décidé de continuer (oui, on a marché en plein dans le plan marketing des marques qui innondent les maternités : on a continué d'utiliser tous les produits testés là-bas qui convenaient au magicien). Pas bio, mais sans paraben, sans parfum, sans colorant... Une mousse à la texture très agréable, et un flacon qui dure longtemps (on utilise toujours le 1er). On le savonne sur la table à langer avant de le mettre dans l'eau. 

La tante de mon mari, pharmacienne, nous a offert comme cadeau de naissance une bonne partie de la gamme Weleda bébé donc on a pu déjà en tester certains. On utilise en particulier le  lait hydratant pour le corps et la crème protectrice visage. J'adore l'odeur et les produits sont efficaces, mais j'ai une réserve sur la texture : je trouve la crème un peu trop épaisse et le lait un peu trop liquide ! L'odeur est quand même particulière et assez forte, donc testez avec un produit avant de vous lancer dans la gamme.

Comme le magicien a la peau du visage particulièrement sèche, la crème hydratante n'était pas suffisante. Une pharmacienne m'a alors conseillé d'utiliser avant la crème hydratante une eau nettoyante de pharmacie pour éliminer le calcaire présent dans l'eau du robinet. Elle m'a conseillé la  mousse d'eau douceur d'A-derma. Je l'ai pris sans regarder la composition et il se trouve qu'il y a du parfum alors que je voulais éviter à la base, mais le combo mousse d'eau A-derma + crème protectrice visage weleda s'est avéré très efficace : en 2 jours sa peau était redevenue douce. Si j'arrête la mousse d'eau, sa peau redevient toute sèche. Et du coup j'utilise aussi cette mousse d'eau pour me laver le visage. 

Pour les couches, j'utilise pour le moment des pampers. Et pour nettoyer les fesses, du coton (jetable, donc, mais bio et commerce équitable, quand même) avec de l'eau. Des lingettes seulement quand on le change à l'extérieur (pampers, mais je ne suis pas fan de l'odeur). Ca va bien à mon bébé qui n'a jamais eu les fesses rouges. Mais je commence presque à avoir envie d'utiliser des couches lavables... Alors je me dis que je vais peut être en acheter une ou deux pour tester quelques temps, et déjà réduire le nombre de couches jetées. Des conseils ?

 

Pour le repas : 

Finalement, le magicien est nourri au biberon (et quand on me pose la question "tu le nourris?" j'ai très envie de répondre "non, je le laisse mourir de faim", mais j'ai pas encore osé). 

Pour les biberons, attention, même pour une même marque, il n'y a pas de "taille standard". Nous nous sommes donc retrouvés avec des biberons et des tétines "spéciales nourrissons" pas compatibles ! Et bien sur, la pharmacie à côté de chez nous ne faisait pas cette marque ! On a donc racheté en urgence 3 biberons Dodie "spécial initiation", en plastique, ce qu'on ne voulait pas à la base. Mais ils vont bien à notre magicien et sont entièrement démontables donc facilement nettoyables.

On utilise le lait Modilac expert, parce que c'est celui qui nous avait été donné à la maternité et qu'il vaut mieux ne pas changer de lait sans avis du pédiatre. Comme il va bien au magicien qui n'a pas (trop) de coliques...

 

Pour l'occuper :

On a craqué pour un tapis d'éveil "les jolis pas beaux" de Moulin Roty, offert par une grand-mère. Il est particulièrement doux, je le trouve très joli. Il n'y a pas beaucoup d'activités dessus, mais ça me va bien, comme ça on peut lui proposer différents hochets et doudous. Par contre il n'est pas très grand, ce qu'on trouve pratique pour le moment, mais il faudra qu'on en trouve un 2e quand il commencera à se déplacer. Si on veut éviter d'en acheter deux, mieux vaut prévoir dès la naissance !

P1050512 

On a récupéré le transat bubble de babymoov, on a mis le magicien dedans pour la première fois à un mois 1/2, il aime beaucoup. En agitant les pieds, il peut le faire se balancer, et c'est pratique pour pouvoir le bercer en faisant autre chose (ex : les mains dans la vaisselle, bébé à mes pieds que je berce s'il se met à pleurer un peu!). Le seul conseil que je donnerai pour un transat est d'en choisir un avec des lanières, très pratique pour le transporter avec bébé dedans. 

Il a eu comme prévu plein de doudous ou hochets en cadeau. Il adore en particulier la musique de Bigbos, le loup de chez déglingos. Il a eu aussi plusieurs doudous/hochets de Walter, le dragon des liliputiens :

P1050514.JPGCelui de gauche fait du bruit, celui de droite s'étire et vibre. 

Pas très écolo tout ça, tout est fabriqué en Chine ! Mais on a eu aussi un doudou de la marque "on chuchote à mon oreille" : molleton en chanvre et coton bio, commerce équitable, frabriqué en France en partie dans un ESAT. 

Ma maman nous a offert une chaine de poussette Heimess avec des petits jouets en bois. Le magicien a adoré. J'ai du assister à une réunion au boulot la semaine dernière, il était allongé dans sa poussette, il est resté plus d'une demie heure, tout calme, à regarder les petits personnages (avant de pouvoir jouer avec!). 

Pour les doudous/jeux/jouets, j'en profite pour faire un peu de pub pour le site JeuJouethique qui propose des jouets en bois ou éco-conçus, des doudous bios, fabriqués en France ou en Europe ou issus du commerce équitable.

 

Pour les vêtements : 

Pour les vêtements, Petit Bateau taille un peu plus petit que Du pareil au même. Pour un bébé de 3,5kg et 50cm, la taille naissance de Petit Bateau est déjà un peu juste. Surtout quand c'est un premier bébé et que les parents sont un peu maladroits pour l'habillage : c'est plus facile d'habiller bébé avec des vêtements un peu grands. On a pu lui mettre dès le départ des pyjamas en un mois sans qu'ils paraissent trop grand. Chez Gap, la taille 0-3 mois est en fait l'équivalent d'un 3 mois dans les autres marques. 

Pour les body, la coupe "cache-coeur" est très bien car pas besoin de "passer la tête". Sinon, prévoir des vêtements qui s'ouvrent bien au niveau du cou.

On avait acheté beaucoup de vêtements en un mois, et il y en a certains qu'il a très peu porté (il faut dire qu'il est né fin juillet, qu'il a fait très chaud mi-août, et donc qu'il était en couche ou en body toute la journée!). Clairement, une ou deux tenues suffisent en plus des pyjamas. Encore maintenant (il met du trois mois), on pourrait sans problème le laisser la journée en pyjama. Je l'habille tous les jours, mais c'est parce que ça me plait. J'avoue, je joue un peu à la poupée. 

Si comme le notre, bébé ne supporte pas les chaussettes et les chaussons, pensez aux collants ! Pratique pour l'hiver ou pour sortir. Chez nous, tant pis on le laisse pieds nus !

Pour un bébé d'été, un bob ou chapeau est rapidement indispensable, si on veut pouvoir le promener en écharpe ! C'est un oubli sur ma liste de départ !

Par contre on avait acheté chez petit bateau des "moufles anti-griffures", on ne les a jamais utilisées ! Même si du coup le magicien a quasiment toujours des marques de griffures sur le visage (parce qu'il ne faut pas couper les ongles d'un bébé avant au moins un mois). D'une, ça nous faisait de la peine de lui mettre, ça a quand même un côté très "hopital psychatrique". Et puis l'auxiliaire de puericulture à la maternité nous a déconseillé leur usage : ça empêche bébé de mettre librement les doigts à la bouche !


A la campagne, prévoir en plus : une moustiquaire à installer facilement sur le couffin et le lit (merci belle-maman qui a cousu un elastique autour d'un morceau de tulle : on peut l'installer super facilement sur les différents supports) et une veilleuse, parce qu'ici la nuit est bien sombre comparée à notre chambre toujours éclairée par les lampadaires de la rue. Le but pour nous : en trouver une qui éclaire juste suffisamment pour qu'on voit comment va bébé (et s'il respire) et qu'on puisse laisser éclairée toute la nuit sans que ça nous gêne pour dormir (le magicien est sensible aux variations de lumière, donc si on allume une veilleuse alors que la chambre est dans le noir le reste de la nuit, ça peut le réveiller). 

 

Voilà donc un petit avis perso sur le nécessaire pour les premiers mois. Mais le magicien a déjà changé de taille de vêtements et il va bientôt y avoir de nouveaux achats ou récupérations à faire : veste de portage et nécessaire pour l'hiver, puis plus tard chaise haute, babycook, lit parapluie... Et puis il va falloir préparer l'hiver et lui prévoir des vêtements chauds et de quoi le protéger quand on sort !

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 17:00

Il y a quelques temps, je faisais la liste de ce que je voulais acheter pour le magicien. Deux mois après, le bilan : ce qu'on utilise vraiment, ce qui a manqué, ce qui n'était finalement pas très utile. Pour commencer, mes deux indispensables des deux premiers mois. 

 

Le couffin ! Pour nous, une ancienne nacelle de poussette dans laquelle on a rajouté un petit matelas, pratique parce qu'avec des grandes poignées et pouvant s'ouvrir ou se refermer en ne laissant apparaitre que la tête, selon les besoins. Dès la sortie de la maternité et jusqu'à ses 1 mois 1/2 à peu près, il y était toujours quand il n'était pas dans nos bras. Pour dormir : on trouvait que son lit à barreaux était trop grand au début pour un si petit bébé, donc on posait le couffin à l'intérieur, il a dormi dans le couffin pendant nos vacances (on peut donc se passer de lit parapluie les premiers mois), et ça nous a parfois servi à faire du "cododo" (on était inquiets à l'idées de mettre bébé dans le lit avec deux adultes la nuit, peur de l'écraser, donc de temps en temps quand il dormait mal on posait le couffin directement sur le lit entre nous deux). Pour le transporter : c'est ce qu'on a utilisé pour la sortie de la maternité et pour aller au parc les deux premières semaines, parce que ça permettait de ne pas le bouger et le réveiller en rentrant à la maison s'il dormait. Pour le bercer : son père balançait le couffin quand il pleurait le soir et ça marchait bien. Pour l'installer pendant la journée, afin qu'il soit bien allongé. Par contre, ça ne sert pas très longtemps : à deux mois on ne l'utilise presque plus puisqu'il dort dans son lit (juste à côté de nous quand même!) et que depuis 15 jours, on utilise essentiellement le transat pendant la journée.

 

Autre coup de coeur : l'écharpe de portage. On a finalement choisi une jpmbb coloris "éléphant/mangue" et elle est super ! On fait le noeud avant de placer le bébé à l'intérieur, et ensuite on peut installer le bébé, ressortir le bébé, remettre le bébé dedans sans rien défaire. Super au début quand on est pas très à l'aise. Par exemple quand pendant les vacances on partait se ballader en voiture, j'installais le noeud tranquillement à la maison, on partait en voiture avec bébé dans le siège auto et arrivés à destination je n'avais qu'à l'installer dans l'écharpe.

J'avoue que les débuts ont été un peu laborieux. Parce qu'on n'osait pas se lancer, peur de mal faire, que bébé soit mal installé, ne tienne pas. Moi j'ai mis 15 jours à me lancer, mon homme environ un mois. Mais dès qu'on a commencé à l'utiliser, on s'est vite sentis à l'aise (même s'il faudrait quand même qu'on fasse un atelier, parce que là on est bloqués sur une position). Le magicien aime beaucoup l'écharpe, qui a le pouvoir de l'endormir en environ 1 minute. Et nous, on est complètement fans. On se dispute pour savoir qui va pouvoir le porter ("c'est mon tour aujourd'hui!"). A l'origine, je voulais un moyen de portage pour l'aspect pratique (dans les escaliers de l'immeuble, pour pouvoir prendre le métro...) mais finalement c'est plus que ça. J'adore avoir mon bébé tout contre moi, dans l'écharpe il est à la hauteur parfaite pour que je lui fasse des bisous. Et petit détail pratique, dans la rue les gens regardent, mais n'osent pas venir toucher le bébé qui est tout contre nous (alors que quand on le portait dans le couffin par exemple, un clochard a absolument voulu s'approcher, canette de bière et cigarette à la main ^^). Seul inconvénient en été : ça tient très très chaud. A tel point que certains jours, on a renoncé à sortir le magicien parce qu'il allait mourir de chaud dans l'écharpe. Là, en ce début d'automne par contre c'est bien agréable !

Du coup, on utilise peu la poussette. On l'a sorti une première fois quand le magicien avait 1 mois 1/2 "pour tester" et depuis je ne l'ai utilisé que deux fois fois. Elle ne nous sert en fait que quand on va dans un endroit où on aura besoin de ne pas avoir le magicien dans les bras non stop (donc une fois parce que j'avais une réunion boulot et qu'il fallait que je puisse le laisser dans un coin par exemple). Pourtant notre poussette (Maclaren XLR donc) est très bien, super finitions, très maniable, légère. Et le magicien a l'air de s'y sentir bien. Mais je reste un peu tendue quand je l'utilise, parce qu'il est face à la route et très "ouvert sur l'extérieur", donc j'appréhende le moindre chien qui passe (peur qu'il s'approche trop) et j'ai le sentiment qu'il est en plein dans la saleté de la rue et des gaz d'échappement (même si je sais rationnellement que c'est la même chose dans l'écharpe, j'ai l'impression qu'il est protégé quand il est contre moi). Je pense que si on veut utiliser la poussette dès la naissance et plus souvent que nous, il vaut mieux choisir un autre modèle qu'une poussette canne, avec un bébé plus haut, plus protégé, et face à nous. 

 

La suite bientôt pour le reste de notre "liste de naissance" !

Repost 0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 12:45

Le magicien est né vendredi 27 juillet 2012 à 10h22. 

 

Son papa avait "décidé" depuis plusieurs semaines qu'il allait naitre ce jour là et le lui répétait régulièrement, le magicien a donc voulu lui faire plaisir !

La naissance a été très différente de ce à quoi je m'étais préparée. Je m'attendais à un accouchement long, mais le magicien est né en deux heures ! 

Alors que je m'attendais à devoir faire face à de longues heures de travail (et que j'espérais que le moment de la péridurale était arrivé), la sage femme m'a dit "votre bébé arrive bientôt!" "Bientôt comment?" "Vous pouvez commencer à pousser". Pas le temps de m'attarder sur ma peur, je me concentre sur la poussée. Le magicien ne va pas très bien, il faut qu'il naisse rapidement. Son papa est à côté de moi, il me crie "je le vois ! je le vois !". 3 contractions plus tard, le magicien est dans mes bras. 

Difficile de décrire le mélange d'émotions qui s'empare alors de moi. Du soulagement : bébé va parfaitement bien. Du bonheur bien sûr. Mais surtout, de la stupéfaction : c'est vraiment mon fils qui est couché sur moi ? Ca y est, après toute cette attente, il est vraiment là ? Il est né tellement vite que je n'ai pas vraiment eu le temps de réaliser ce qui se passait. 

Et je n'ai que quelques minutes pour essayer de déméler tout ça. Très (trop) vite, il faut que je me reconcentre sur des choses moins agréables (délivrance, périnée à réparer) et je suis incapable de gérer ça et de profiter de mon bébé en même temps. Je le confie donc à son papa pour un petit moment. C'est quand tout est fini et que mon homme revient avec le magicien dans les bras que je réalise vraiment, d'un coup : c'est mon mari et mon fils, désormais nous sommes une famille. Et là, c'est vraiment le bonheur.

On contemple le magicien. On ne s'en lasse pas. On prend les premières photos. On téléphone aux nouveaux grands parents. On admire notre bébé. Nous qui nous moquions (gentiment) des parents qui s'extasiaient devant leur nourrisson, alors que ce n'est pas forcément le moment où le bébé est le plus beau, nous sommes finalement comme tous les parents : notre bébé est le plus beau, il est tout simplement parfait. 

 

 

Aujourd'hui, cela fait 11 jours que le magicien est né, une semaine que nous sommes à la maison. 

Le temps passe à une vitesse folle. Je suis à la fois impatiente de le voir grandir et découvrir ce qui l'entoure et presque triste de savoir qu'il ne va pas rester longtemps notre si petit trésor. 

C'est un petit garçon avec plein de cheveux, de grandes billes au lieu des yeux. Il est très expressif et joue beaucoup avec son visage, en enchainant grimaces, moues dubitatives, sourires... Il aime qu'on lui chante des chansons. Il adore le bain. 

C'est un petit goinfre qui se jette sur ses biberons !

Le magicien est un bébé cool. Il pleure peu. Les visites se sont multipliées et il est passé de bras en bras sans jamais râler. Il a été patient avec ses parents, parfois un peu maladroits, un peu perdus, avec ce nouveau-né.

 

 

Et nous ? 

Nous sommes comblés. On a la chance de pouvoir profiter tous les deux ensemble de notre fils pendant plusieurs semaines. 

On continue à l'admirer pendant des heures. A le regarder dormir. A vérifier régulièrement qu'il respire. On s'inquiète de tout et de rien avant de se dire que quand même, il a l'air d'aller plutôt bien. Il nous regarde et on se demande ce qu'il perçoit vraiment de nous. 

On est un peu fatigués, mais heureux. On a beaucoup de chance.

Notre univers tourne autour de lui pour le moment. Même si on essaye de garder quelques activités d'adultes, il est toujours au centre de tout. Au moment où j'écris, il est dans son couffin juste à côté de moi. Et d'ailleurs, je vais m'arrêter là parce qu'il ouvre un oeil...

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche