Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 12:00

Une des choses que je préfère depuis la naissance du magicien, c'est de voir mon homme papa.

Il était là, bien sûr, le jour de la naissance. Il essayait d'être rassurant alors qu'il était bien plus inquiet que moi. Il a accompagné le magicien pour quelques examens. C'est quand il est revenu un peu plus tard, avec le magicien dans les bras, que j'ai pris conscience que j'avais une famille. C'est voir mon homme papa qui m'a fait me sentir mère, beaucoup plus que d'avoir mis au monde mon bébé. Mon homme en train de passer la porte et de m'amener le magicien, c'est de loin mon plus beau souvenir de ce jour là. 

Il est arrivé !

(les illustrations sont extraites de Papa pas à pas de Philip Waechter, dont j'avais déjà parlé ici. J'avais déjà beaucoup aimé ce livre, mais je l'ai retrouvé il y a peu à la bibliothèque et une fois qu'on est parent, je trouve qu'il prend tout son sens. A offrir à tous les jeunes papas !)

 

 

Le magicien a eu la bonne idée de naitre 3 jours avant les vacances de son papa. Avec en plus le congé de paternité, nous avons pu profiter de 6 semaines tous les trois. Trouver nos marques, notre équilibre. Passés les quelques jours à la maternité, nous étions à égalité dans l'apprentissage du fait d'être parent. Parfois on se partageait les tâches. La nuit, lui s'occupait de la tranche 22h-2h, moi de la tranche 4h-10h. Lui a fait les soins du cordon, mais c'est moi qui coupe les ongles. Parfois, on alternait, chacun son tour ou un jour chacun. Parfois, on faisait ensemble, tous les trois. Un qui tient les pieds, l'autre qui essuie les fesses. Le rituel du bain, tous les soirs, lui qui savonne et lave, moi qui essuie et rhabille, et le magicien qui profite ! 

P1050288.JPGLa première sortie où son Papa portait le magicien en écharpe.

 

 

 Une chose est fondamentale à nos yeux, le refus des stéréotypes sexistes liés à l'éducation des enfants et l'égale implication des deux parents dans tous les domaines de l'éducation de l'enfant. Nous voulions en particulier éviter l'écueil "maman s'occupe des soins et de l'alimentation / papa joue". A ce niveau, le fait de le nourrir au biberon nous a facilité les choses, et Paul a, par exemple, changé autant de couches que moi.


Couches

Il n'a pourtant pas toujours été évident pour moi de laisser Paul prendre ses marques avec notre fils sans intervenir. Parce que c'est parfois perturbant quand quelqu'un ne fait pas les choses à notre manière. Je ne sais pas si c'est lié à mon caractère et à ma façon d'être avec mon fils, ou si quelque part, il y a une influence de l'idée couramment répandue selon laquelle "la mère sait ce qui est bon pour son enfant" (alors que le père, au mieux, il "aide" la mère), même si je suis profondément opposée à cette idée. Mais assez régulièrement, il faut que je me morde les lèvres pour ne pas dire "non, il faut faire comme ça !".

  Quand le magicien était tout petit, j'avais envie de l'envelopper dans un cocon tout doux. Paul, lui, continuait à se comporter normalement, c'est-à-dire à faire du bruit, à parler fort... Et dans sa manière de porter le magicien, il est beaucoup moins "craintif" que moi, encore maintenant. Il lui fait faire l'avion, le fait rouler sur son tapis... Il m'a fallu un peu de travail sur moi pour que j'accepte qu'on s'occupe de mon bébé autrement. Mais je suis ravie d'y être parvenue (dans l'ensemble, hein, il m'arrive d'avoir quelques petites rechutes), et du coup je trouve que ça facilite aussi les choses avec les personnes extérieures qui s'occupent de lui (grands parents par exemple).

 

 

Ensuite, Paul a repris le travail. Un nouvel équilibre à trouver, ce qui n'a pas été facile. Mais il est resté très présent pour son fils. Quand l'un des parents travaille et l'autre pas, c'est pas facile de se tenir à ce principe d'égale implication dans l'éducation et les soins de l'enfant. Parfois, je voyais Paul s'étonner de choses qui me paraissent évidentes parce que je les voyais au quotidien la journée. Je me surprennais parfois à donner des consignes quand c'est lui qui s'en occupait. Et surtout, alors que je m'en occupais seule tous les jours, Paul n'avait jamais passé une journée entière seul avec son fils.

 

Depuis 15 jours, les choses ont changé et Paul s'occupe du magicien trois jours par semaine, comme moi. Et il est ravi de passer plus de temps avec son fils. Le magicien est de super bonne humeur quand je rentre le soir. C'est encore un peu tôt pour faire un bilan de cette nouvelle organisation, mais à première vue ça convient à tout le monde. 

 


 

Paul est particulièrement fier de son fils. Il me fait rire quand on sort de la PMI après un accueil parents/enfants et qu'il me dit "quand même, le notre, c'est le mieux".

bébé incroyable

J'adore les regarder jouer ensemble. Parce qu'il faut le reconnaître, Paul est plus doué que moi pour jouer avec le magicien. J'ai tendance à m'appuyer beaucoup sur les jouets, les comptines, les livres. Paul, lui, est beaucoup plus instinctif dans sa manière de faire. Sollicite plus son corps aussi. Il n'a pas son pareil pour le faire éclater de rire. Hier soir, on était tous les trois sur le lit, et Paul dit au magicien "allez, on montre à Maman". Et il se soulève et se laisse tomber sur le lit, ce qui fait sauter le magicien qui est hilare. Paul dit alors "maintenant, c'est à ton tour". Et le magicien soulève les fesses et se laisse retomber sur le lit, exactement comme son papa. J'adore le fait qu'ils aient une vraie complicité, une manière de fonctionner différente de la notre. 

 

J'ai mis beaucoup de temps pour écrire ce billet. Savoir quoi dire, quoi garder pour moi... Regarder la situation évoluer, voir notre famille évoluer...

Vendredi, Paul emmène le magicien quelques jours à Lyon. Deux soirées de liberté. Deux soirées sans eux. Ils vont me manquer. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche