Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 16:00

P1030558.JPGLe lendemain, en route pour Fort William.

Mais ce jour là, il pleut. La vraie journée pourrie : pas une éclaircie, une grosse pluie qui mouille, du vent... Mais hors de question de se laisser abattre ! Comme on ne pourra pas faire les randonnées prévues, on décide de prendre notre temps et de passer par les petites routes et de visiter (en voiture) les Trossachs, dont Walter Scott dit : "si merveilleusement sauvage, l'ensemble paraîtrait un paysage de rêve" (c'était le moment culture!).

carte-trossachs.jpg

La région des Trossachs

Premier arrêt, la cathédraole de Dunblane. Parce qu'il faut que je vous avoue un truc, j'adore les églises. Si je pouvais, je rentrerais dans chaque église que je croise. Et comme il pleut et qu'une église c'est à l'abri, c'est un bon pretexte pour y trainer le reste de la troupe !

P1030518

Là encore, l'Eglise est entourrée par un cimetière.


P1030497

Je ne suis pas très douée en photo, surtout à l'intérieur d'une église... mais ça donne quand même une idée.


P1030507

Comme souvent dans les églises écossaises, un plafond en bois.


P1030512P1030514

De jolies stalles sculptées (si comme moi vous n'avez aucune idée de ce qu'est une stalle, c'est l'endroit où les religieux s'installent, à proximité de l'autel)

On fait également un petit crochet par le chateau de Doune, connu pour avoir servi de décour à "Sacré Graal" des Monty Pithons. Pas envie de payer 5 livres pour une visite, mais ça vaut le coup d'aller au moins y jeter un coup d'oeil !

P1030527.JPG

Nous reprenons ensuite les petites routes. Un peu plus loin, nous tombons sur une ferme abandonnée. Intrigués, on décide de s'arrêter pour aller un faire un tour.

P1030537.JPG

Le propriétaire de cette ancienne ferme isolée arrive d'on ne sait où. Et c'est (encore) une occasion de réaliser à quel point les écossais sont sympas. Pas un reproche sur le fait d'être dans sa propriété, il engage la discussion, nous raconte sa vie... et enchaine sur la finale de la coupe du monde de rugby, et sur nos pronostics en tant que français !

Les écossais sont particulièrement ouverts, accueillants ou souriants. Ca fait cliché dit comme ça, mais TOUTES les personnes à qui on a parlé ont été sympathiques. Que ce soit au pub, au resto, dans les auberges de jeunesse... et dans la rue, parce qu'on a été souvent abordés dans la rue par des gens qui nous entendaient parler français (et qui venaient nous parler du temps, du whisky et du rugby!). C'est peut être du au fait qu'on voyageait hors saison, je ne sais pas si c'est le cas l'été quand il y a beaucoup de touristes, mais en tout cas c'est très agréable !

Ensuite, un petit détour par le Loch Katrine.

P1030538P1030540.JPG

Les environs du Loch Katrine sont vraiment magnigifiques. Des croisières sont organisés sur le lac, et pour les marcheurs, une route reservée aux piétons et aux vélos longe le lac. A cause du temps, nous ne nous sommes pas lancés dans une ballade, mais s'il fait beau, je pense que c'est vraiment à faire.

Le reste de la route est tout à fait à la hauteur, en particulier dans les environs de Glencoe, entre lochs, bruyères oranges, sommets enneigés dans la brume... Pour moi, c'est ce jour là que nous avons vu les plus beaux paysages. Dommage qu'on ait pu les admirer que de la voiture !

P1030548P1030549P1030558.JPG

Le village de Fort William lui-même a très peu d'intérêt. Nous avons donc décider d'aller au pied du Ben Nevis (plus haut sommet de la région), mais nous nous sommes trompés de route ! Pas de regret pourtant parce que la route que nous avons prise (dans la continuité de Lundavra road) était charmante. Et les moutons n'étaient pas enfermés dans des enclots et se laissaient approcher.

P1030583P1030605

 

Nous avons passé la nuit au Chase the wild goose hostel, un peu à l'écart de Fort William, à Banavie. 14 livres la nuit. L'accueil est très sympa. Nous dormons dans un dortoir mixte de 8 lits. On nous fournit des "sacs à viande" à l'accueil (je ne sais pas quand les draps avaient été changés, mais ils avaient l'air propre). Des vraies salles de bain qui ferment (4 par étage, peut être un peu juste quand l'auberge est pleine), avec même une baignoire, c'est un luxe appréciable. Cuisine et pièce à vivre agréable.

Ce soir là, après le pique-nique dans la voiture du midi (ah, la pluie écossaise...), nous décidons de nous faire plaisir et de nous offrir un resto. Crevés, on reste à Banavie et on teste le resto de l'auberge du coin. Nous sommes les seuls jeunes de la salle, mais le personnel est très sympa et la nourriture délicieuse. Bien sûr, je craque pour du saumon fumé d'Ecosse ! Parmi tous les plats goutés, j'ai eu un faible pour le "Balmoral chicken" : du poulet fourré au haggis avec de la sauce au whisky, miam! Et c'est pas hors de prix (autour de 15-20 livres par personne pour de la bière, une entrée, un plat, et pour certains un dessert). 

Le lendemain, c'est parti pour la découverte du Loch Ness !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans Lila voyage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche