Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 12:00

Ca faisait longtemps que je n'avais pas parlé de romans pour ados. Mes lectures jeunesse se sont plutôt tournées vers la petite enfance ou les albums ces derniers temps (on se demande pourquoi !).  Mais ces derniers temps je me suis replongée un peu dans des romans.

J'étais impatiente de lire le dernier Malorie Blackman, parce que j'avais adoré sa saga précédente "entre chiens et loups". Et je n'ai pas été déçue.

 

boys-don-t-cry-copie-1.jpg Résumé : Dante attend les résultats des examens qui vont lui ouvrir la porte de l'université quand son ancienne petite amie débarque.

"J'ai fixé Mélanie.

Elle n'avait pas 19 ans. Comment avait-elle pu être assez stupide pour tomber enceinte ? Elle n'avait jamais entendu parler de la pillule ?

- Dante, tu m'écoutes ?

- Hein ?

J'essayais encore d'intégrer que Mélanie était mère quand elle a pris une grande inspiration, puis une autre.

- Dante, c'est toi le père. Emma est ta fille."

Très vite, Mélanie disparait en lui laissant le bébé. A 17 ans, il se retrouve donc père d'une petite fille de 11 mois. 

 

 

Malorie Blackman n'édulcore pas les réactions de Dante : indifférence, dégoût, colère...

"Cet enfant dans mes bras était un mur de briques entre ma vie et moi. Je voulais qu'on m'en débarrasse. Je n'allais quand même pas laisser cette petite chose ruiner mes projets, gâcher mon avenir. Pourrir ma vie entière".

Même si on est dans un roman pour ados et que, comme on peut s'y attendre, la situation va évoluer assez rapidement. Dante va s'attacher à Emma, apprendre à l'aimer et finalement être incapable d'envisager sa vie sans elle.

"Je réalisais que ses pitreries avaient beaucoup plus d'effet sur moi qu'avant. Je devais me retenir pour ne pas rire trop fort avec elle ou pour ne pas lui sourire trop longtemps ou pour ne pas la laisser prendre toute la place dans ma tête.

Je ne voulais pas qu'elle prenne toute la place dans ma tête".

Cette histoire d'attachement est au centre du roman. Et elle est racontée de deux points de vue différents, celle de Dante et celle de son jeune frère Adam.

Mais on aborde également les aspects "pratiques" : le fait de devoir renoncer aux études ou à la vie sociale des jeunes de son âge, la difficulté à trouver du travail, à faire garder un bébé.

En dehors d'Emma, les personnages principaux sont des hommes. Dante, son frère, et son père. La mère est morte plusieurs années auparavant. L'arrivée d'Emma va bouleverser l'équilibre familial. Elle va obliger les membres de la famille à se parler vraiment. Et j'ai aimé les nuances que Malorie Blackman apporte : entre les personnages, il y a l'amour, l'entraide, mais aussi la rancoeur, les difficultés à communiquer ou à avouer ses sentiments. Le fait de donner la parole tour à tour aux deux frères prend alors tout son sens.

Et le monde extérieur ? Comme d'habitude chez Malorie Blackman, il est âpre et hostile. On regarde de travers Dante, père si jeune, et Adam, homosexuel qui ose l'assumer. La violence peut faire irruption à tout moment. Et c'est sans doute encore plus violent que dans sa série précédente car il n'y a plus de filtre de la dystopie, on est dans notre société dans tout ce qu'elle a de plus dur.

Un très bon roman donc, dur et exigent.

A lire dès 13 ans je pense, et pendant toute l'adolescence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans Lila bouquine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche