Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:20

En fait, officiellement, c'est une "'halte-garderie multi-accueil", mais crèche, c'est plus simple quand même.

Bref, le magicien va à la crèche et il adore ça !

Il avait déjà fait une semaine d'adaptation en juillet avant d'attraper la varicelle et on aurait dit, en arrivant en septembre, qu'il y était allé la veille. La nouvelle adaptation prévue en septembre n'a pas été nécessaire et j'ai pu le laisser (un peu) dès le premier jour.

Quand on arrive, il se précipite en courant vers la porte et va jouer, il ne me regarde même pas partir. Hier, il s'est même mis à pleurer... quand je suis venue le chercher !

Lundi dernier (jour où il n'y va pas), je lui ai demandé ce qu'il voulait faire cet après-midi, et il m'a répondu "voir Nelly crèche !" (Nelly est sa "référente").

Alors non, je n'ai eu aucun pincement au coeur en le voyant si presser d'y aller. Parce que je me souviens trop bien des rares fois où je l'ai laissé en larmes chez la baby sitter. Il est prêt à y aller et il est heureux. Alors pour moi tout va bien.

La collectivité lui réussit vraiment. Il connait les prénoms de tous les autres enfants accueillis (qui sont peu nombreux pour le moment, ce qui a permis un chouette début).

Il aime l'espace extérieur, accessible toute la journée, dès qu'il le souhaite. Pour une parisienne, c'est un vrai plaisir de voir son fils s'éclater dehors, gouter dehors sans que ce soit une expédition au parc.

Il découvre de nouveaux jeux. Il s'est pris d'une passion pour les kapla (il construit des maisons, dit-il).

Il peut jouer à des jeux difficiles à proposer dans l'appart. Il adore jouer avec la semoule, par exemple. Et quand il m'a raconté, là première fois, qu'il y avait joué et que "oh non ! tombé par terre!" d'un air innocent, je l'ai imaginé en train de renverser un bol de semoule par terre et j'ai été bien contente que ce soit à la crèche et pas dans mon salon !

Et puis on se dit que la collectivité va lui faire du bien. Il avait déjà l'habitude de voir d'autres enfants dans les lieux d'accueils parents/enfants que nous fréquentions presque tous les jours.

Mais c'est aussi un fils unique, qui en plus a peu d'enfants dans son entourage puisque la plupart de nos amis ne sont pas parents et qui a donc l'habitude que les choses tournent beaucoup autour de lui. Il a l'habitude d'avoir ses jouets que pour lui, et les quelques jours passés avec son cousin cet été nous ont montré que partager était vraiment quelque chose de compliqué. Et il a l'habitude d'être le premier, d'être prioritaire. C'est vrai que même quand on invite des gens, comme c'est le seul enfant, il a tendance à être au centre de l'attention, à être servi le premier à table, etc. Apprendre à attendre son tour, à comprendre qu'il n'est pas le seul ou toujours le premier, toujours au centre de l'attention, je pense que ça va lui faire le plus grand bien.

Pour le moment, il y va 3 matins par semaine, et parfois il y retourne l'après-midi des mêmes jours, après sa sieste, pour 1h30. Il y passera la journée complète, 3 jours par semaine (je vous reparle organisation familiale bientôt) à partir de demain.

Et nous ? On est très content de cette structure, malgré des déconvenues administratives (alors qu'ils nous l'avaient promis en juillet, on a eu confirmation que le magicien aurait une place à la journée qu'hier... Autant dire qu'on a bien stressé). On est en confiance avec le personnel, on aime que la structure soit ouverte aux parents (il m'arrive d'y rester 30 minutes en déposant ou venant chercher le magicien) et on a bien envie de s'y investir un peu plus si on trouve le temps, le projet d'établissement étant ouvert aux bénévoles...

A la maison, par contre, les choses sont un peu compliquées. Il revient épuisé du temps passé là-bas. Les premiers jours, il était tellement épuisé après sa matinée qu'il n'arrivait même pas à manger, ou même avaler un biberon, à midi, et je l'ai laissé plusieurs fois hurlant dans son lit jusqu'à ce qu'il tombe de sommeil parce que je sentais bien qu'il n'y avait pas d'autre moyen d'apaiser la situation. Pour moi qui jusque là ne l'avait jamais laissé pleurer dans son lit, ça a été dur ! Les choses se sont arrangées depuis, il a pris le rythme, mais il va quand même falloir adapter notre temps passé avec lui. En particulier, en fin d'après-midi, on passe désormais beaucoup de temps à écouter de la musique tous les deux, allongés sur le lit. Ce moment calme lui fait du bien. On va voir ce que ça donnera quand il y restera toute la journée... J'espère qu'il dormira bien à la crèche !

Je vais m'arrêter ici pour avoir une chance de publier un article aujourd'hui, et je vous reparle bientôt organisation familiale, bébé de 2 ans qui teste les limites, bouquins, etc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 07/11/2014 20:20

Dans un autre genre, la mairie de Paris a créé le compte pour payer la crèche uniquement au nom de Monsieur.
Et ça, ça m'énerve !

ouverture de porte paris 14 13/10/2014 20:34

Je vous félicite pour votre exercice. c'est un vrai charge d'écriture. Développez

Présentation

  • : Le blog de Lila
  • : Bibliothécaire, maman du magicien (né en 2012) et de la puce (née en 2015), je parle de mes coups de coeur en littérature jeunesse, de ma vie, de mes ballades... J'ai un autre blog, http://filledalbum.wordpress.com où je réunis des ressources pour une littérature jeunesse antisexiste.
  • Contact

Recherche